Le pôle d’échanges multimodal de La Bastide

Passage obligé pour ce secteur nord de Limoges, le pôle d’échanges multimodal voit converger, depuis mai 2019, usagers des transports en commun, automobilistes, cyclistes et piétons.
Idéalement situé, à proximité immédiate du carrefour Schuman, qui dessert d’un côté le centre-ville de Limoges, de l’autre le nord de l’agglomération, le nouveau pôle d’échanges multimodal constitue le point de passage de 4 lignes de transports en commun.

La création à ses côtés d’un vaste parking devrait encourager les automobilistes à laisser leur voiture et emprunter les transports en commun. Un bon point pour la lutte contre les émissions de gaz à effets de serre !
Enfin, les cheminements piétons ont été redessinés et le mobilier urbain a été remplacé pour assurer le confort de tous les habitants qui transitent par la zone et/ou souhaitent s’y attarder.
Plusieurs aménagements verticaux viennent compenser l’horizontalité de cet espace, tels que les mâts d’éclairage et les structures métalliques sur lesquelles doit grimper une végétation nourrie.

Combien de lignes de transport ?

En attendant la mise en service du futur Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), dont les quais ont été prévus, deux lignes de trolleybus et deux lignes de bus passent par le PEM de La Bastide.

Il s’agit des lignes de trolleybus 2 et 6, qui proviennent du centre de Limoges (Pierre Curie), pour la première, de l’ouest de la ville (Maréchal Juin), pour la seconde, se retrouvent à La Bastide. Côté bus, les lignes 14 (Lycée Renoir-Le Theil) et 20 (place W.Churchill-Pôle Fougeras) complètent la desserte.

De plus, les lignes 21 et D10, respectivement dans le cadre du « réseau de nuit » et du « dimanche et jours fériés », viendront compléter cette desserte dès mai 2019.

Avec le BHNS et la ligne de rocade Est, à l’horizon 2023-2024, La Bastide sera reliée directement au Puy Ponchet, à ses cinémas, son parc aquatique et son technopôle.

Un camaïeu de gris

Le choix des revêtements de sol du PEM compose une mosaïque de couleurs urbaines : différents tons d’asphalte distingueront à terme la voie du BHNS et les quais de bus, tandis que les traversées piétonnes sont matérialisées par de la pierre de granit.